" /> The African Turtle Newsletter: décembre 2006 Archives

« juin 2006 | Main

décembre 10, 2006

ATN: Tales from Ghana

Phil Allman is on a Fulbright Scholarship to Ada Foah in Ghana to establish a sea turtle conservation program. When Phil arrived in Ada Foah, he was told by a local fisherman “in small time, the wind will change, the sea will calm, and many turtles will come.” Sure enough, the turtles are coming in to nest and Phil is keeping very busy! To find out more about the life and adventures of Phil and his wife Karyn in Ada Foah visit their website for blogs and photos: Ghana Turtles.

décembre 05, 2006

ATN: Atelier à Laayoune

Rapport de l’atelier de formation sur l’étude des tortues marines à Laayoune, Maroc

Wafae Benhardouze et Mustapha Aksissou
Department of Biology, Faculty of Science, PO Box 2121, Tetouan 93002, Morocco

(ENGLISH SUMMARY BELOW)
Le vendredi 17 novembre 2006, Mme Wafae Benhardouze et Mr Mustapha Aksissou respectivement Doctorant et Professeur à la Faculté des Sciences de Tetouan-Maroc, ont réalisé un atelier de formation pour environ 200 personnes (marins pêcheurs, élèves marins, formateurs, membres des associations environnementales et responsables des pêches maritimes) à l’Institut de technologie des pêches maritimes (ITPM) au port de Laayoune, Maroc.

Cet atelier entre dans le cadre d'un projet de coopération entre la Faculté des Sciences de Tetouan, INRH, Dr. Manjula Tiwari de NOAA-National Marine Fisheries Service en USA et Dr. Matthew Godfrey du North Carolina Wildlife Resources Commission en USA. Le projet est intitulé : Surveillance de l’interaction entre les tortues marines et les pêcheries au Royaume du Maroc. Ce projet est financé par le programme Rufford Small Grants du Rufford Foundation et le Chelonian Research Institute. Nous espérons à travers cet atelier pouvoir collecter des données sur les tortues présentes dans les côtes marocaines ainsi que sensibiliser les pêcheurs pour la conservation des tortues marines au Maroc.

Nous remercions toutes les services (Wilaya de Laayoune, ITPM, INRH et la délégation des pêches maritimes à Laayoune) qui nous ont donné l’autorisation d’organiser cet atelier. Les responsables Messieurs, le directeur de ITPM au port de Laayoune (Abdelaziz Ghait), le chef du centre de INRH de Laayoune (Abdelhakim Mesfioui), le délégué des pêches maritimes à Laayoune (Youssef Fnoune), le chef du service des pêches maritimes (Abdellah Taousi) et le délégué de l’office national des pêches de Laayoune (Ezaroili El Khatari) ont assisté à cet atelier et ont intervenu en expliquant et en encourageant les pêcheurs à s’intéresser à ce sujet et coopérer dans le cadre de ce projet. Kenza Ouakka (biologiste des pêches) et Said Semmoumy (technicien) respectivement de INRH de Laayoune et Casablanca ont participé dans cet atelier.

Monsieur le directeur de ITPM (Abdelaziz Ghait) donnant l’introduction de l’atelier :
Photo 137.jpg

Le matin (10h-12h) a été consacré à donner aux élèves marins de ITPM; formateurs et quelques responsables un aperçu (en dialecte arabe) sur les tortues marines et leur importance. Dans l’après midi (15h-18h) ; nous avons donné aux marins pêcheurs du port de Laayoune un aperçu (en dialecte arabe) sur les tortues marines et leur importance ; leur apprendre la méthodologie de prise des mesures pour avoir des données sur l’interaction entre les pêcheries et les tortues marines. Les points traités concernent : but de l’atelier, informations générales sur les tortues marines, informations sur les tortues marines au Maroc, comment reconnaître les espèces de tortues marines ? mensurations, remplissage de fiches, comment lire et mettre les bagues ? comment traiter une tortue blessée ? Une discussion a été entamée avec les pêcheurs et ont déclaré quelques informations :
- la tortue Caouanne est la plus représentée dans la région de Laayoune suivie de la tortue Luth.
- Caretta entre en interaction avec les pêcheries essentiellement dès le mois d’avril jusqu’à septembre dans les palangriers et chalutiers.
- les individus sub-adultes autour de 50-60 cm de CCL sont les plus pêchés accidentellement dans la région de Laayoune.
- le chalut de fond, Sardiniers et les Palangriers sont respectivement des pêcheries en ordre décroissant d’importance dans les interactions avec les tortues marines.
- Le sud marocain depuis Tan Tan jusqu’à Dakhla est la zone la plus riche en tortues marines.
Voici les fiches en Arabe et en Français distribuées aux pêcheurs leur permettant de nous fournir des données sur les tortues capturées accidentellement dans leurs filets ou hameçons au port de Laayoune:


Mme Wafae Benhardouze exposant le sujet aux pêcheurs:
Photo 138.jpg
Photo 146.jpg

Audience:
Photo 143.jpg
Photo 152.jpg

Parmi ces pêcheurs, 10 (2 chalutiers, 3 sardiniers et 5 palangriers) se sont déclarés intéressés par le projet et prêts à coopérer et donc étaient désignés. Des instruments (cameras, fiches, rubans centimètres, carnets, crayons) ont été distribué sur ces 10 capitaines. Ces derniers nous ont donné leurs noms et leurs numéros téléphoniques et nous ont promis l’aide pour avoir des donnés sur les tortues marines capturées accidentellement. Monsieur, le directeur de ITPM au port de Laayoune est le coordonnateur de collecte des données. Des certificats seront distribués sur les pêcheurs les plus motivés.

Elèves de ITPM:
Photo 112.jpg
Photo 130.jpg

Pêcheurs du port de Laayoune:
Photo 158.jpg
Photo 162.jpg

Nous espèrons à travers les résultats attendus cet atelier pouvoir contribuer à la connaissance des tortues marines dans la région de Laayoune et mieux les protéger en apprenant aux pêcheurs l’importance et les méthodes de sauvetage des tortues marines. D’autres ateliers sont prévus à Agadir et Dakhla pour cerner toutes les côtes atlantiques marocaines et sensibiliser les pêcheurs à la conservation des tortues marines au Maroc.

SUMMARY:
In November 2006, Wafae Benhardouze and Mustapha Aksissou from Abdelmalek Essaadi University in Tetouan, Morcocco, organized a training workshop for more than 100 fishermen at Laayoune port. This workshop was part of a collaborative study between Abdelmalek Essaadi University, INRH, Manjula Twari, and Matthew Godfrey to evaluate the impact of fisheries on sea turtles found in these waters. The project is funded by the Rufford Small Grants program in the UK and the Chelonian Research Institute. Through this workshop we tried to educate the fishermen about turtles and data collection techniques and also further strengthen our collaboration with them to collect data on accidentally captured sea turtles. Other workshops are being planned along the Moroccan coast in Agadir and Dakhla.